Home » Education Canada » Critique de livre : FAMILLES QUÉBÉCOISES D’ORIGINE IMMIGRANTE

Critique de livre : FAMILLES QUÉBÉCOISES D’ORIGINE IMMIGRANTE

Les dynamiques de l’établissement

16 votes
+
Vote up!

File 7553

FAMILLES QUÉBÉCOISES D’ORIGINE IMMIGRANTE
Les dynamiques de l’établissement

Sous la direction de Fasal Kanouté et Gina Lafortune
Les Presses de l’Université de Montréal, 2011 ISBN : 978-2-7606-2281-4

Sous la direction de Mesdames Kanouté et Lafortune, ce collectif d’auteurs touche une problématique complexe, celle de la réussite du projet migratoire de familles immigrantes. Il vise également à cerner, pour les principales institutions concernées, l’importance et la nécessité de répondre d’une façon adaptée aux mécanismes de résilience des individus immigrants.

Les thèmes abordés en 11 chapitres demeurent variés et les réflexions, globales, ce qui permet de brosser un large tableau. Les deux premiers chapitres concernent la voix et l’histoire de familles immigrantes dans différentes institutions. Le 3e explore la thématique de la transmission religieuse à travers l’exemple de jeunes musulmans pratiquants. Le 4e, dans le souci de mener une réflexion sur les processus de transition à l’âge adulte, se penche sur les conditions de l’insertion socioéducative d’enfants d’immigrants africains et le 5e est développé sous l’angle de leur corésidence. Les auteurs des autres chapitres s’intéressent aux rôles et responsabilités de l’institution éducative dans le processus de migration : les modes de fonctionnement des directions d’établissement; certaines pratiques d’expression en théâtre qui permettent de faciliter les apprentissages; l’expérience de réfugiés en région, leurs appréhensions et leur façon d’interagir avec l’école; l’expérience de migrants à l’éducation des adultes, dont certains aspects de leur trajectoire sociale, migratoire et scolaire; la persévérance scolaire, selon l’appartenance ethnoculturelle et la prise en considération de la diversité ethnoculturelle à l’université.

Un point fort de l’ouvrage consiste à faire prendre conscience au lecteur de la transversalité des thèmes et de faire admettre, à travers l’étude des points de vue de plusieurs acteurs, la nécessaire convergence des interventions, de même que l’importance des alliances, de la collaboration et surtout de l’ouverture des intervenants quant aux divers aspects des parcours migratoires. En se recoupant, les thèmes mettent en lumière l’importance de l’éducation à tous les niveaux pour ces migrants, leurs difficultés d’insertion socioprofessionnelle, leur manque d’acceptation, leur importante résilience et leur force.

Bref, si les auteurs nous livrent une réflexion globale sur les parcours migratoires marqués par des circonstances difficiles, ils poussent également cette réflexion vers de nombreuses questions pertinentes et décrivent judicieusement certains paradoxes de l’intégration de ces individus.Émilie Deschênes, Ph.D., est consultante experte auprès des Autochtones. Elle fait actuellement un Postdoctorat en management et est détentrice d’un MBA.

Photo : Dave Donald
Première publication dans Éducation Canada, mars 2017